- Expérience -

Les passages de Paris

1h30

30€ par invité

-APPRENDRE et se dépenser-

À

Faire

Courir à Paris

Les passages de Paris sont une trace historique de la vie au sein de la capitale du XIXème siècle. Il en existe de deux types : les traditionnels qui relient deux rues à-travers un ou plusieurs immeubles et ceux dédiés au commerce.
Les premiers prennent la forme de voie de communication tortueuse entre deux rues, et sont relativement difficiles à repérer.
Les seconds bénéficient d’une entrée plus majestueuse avec des statues en pierre, ou des grilles d’entrée imposantes. Mais ce qui permet de bien les différencier, c’est que les premiers ne sont pas couverts quand les seconds bénéficient d’une verrerie au plafond permettant, déjà à l’époque, de protéger de la pluie les boutiques, bistrots et usagers qui parcouraient les allées de ces passages.

Découvrez l’histoire de ces passages pour vous faire vivre une expérience culturelle et conviviale et pouvoir les visiter sans se perdre et ni perdre de temps.

En savoir plus

Merci beaucoup !

Votre réservation est confirmée. Retrouvez nous dans votre boite mail avec toutes les informations pratiques.

Si vous avez la moindre question, contactez-nous au 06 78 32 85 57 ou par mail à contact@keewego.com

Informations client

Vous êtes déjà client? S'enregistrer.

Prénom *
Nom *
Email *
Téléphone *
Message
Participants avec vous

Choisir

Revenir

  • Les passages de Paris 1h 30min
    30.00 € Réservez
Vous réservez pour

Guide local:
Date:
Client:
Paiement

Invitez vos amis à découvrir les passages de Paris avec vous

Partagez cette page

Découvrez

ensemble

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur telegram
Partager sur linkedin

-COmment réserver votre expérience-

5

étapes

En un rien de temps

Cliquez sur l'expérience "Les passages de Paris"

Rentrez vos coordonnées.

Réglez en ligne ou au départ de votre expérience grâce à un terminal de paiement.

Pendant le parcours, apprenez les histoires et anecdotes des lieux rencontrés.

Retrouvez-nous dans votre boîte mails. On se voit très bientôt.

- Dites nous tout -

CONTACT

En savoir

plus

L’histoire des passages de Paris

L’âge d’or des passages couverts de Paris commence en 1840, ils sont alors plus de 130 dans la capitale. Pourquoi un tel engouement ? Imaginez-vous la ville à cette époque, démunie de trottoirs et de lampadaires pour éclairer la voie. De plus, les rues n’étaient pas fréquentées par des voitures mais par des fiacres munis de leurs chevaux qui trottaient sur de la boue, et non encore des pavés ou du goudron. Toute cette joyeuse pagaille poussait inlassablement les personnes les plus aisées à se réfugier dans les passages de Paris pour échapper à tout cela.

Des habiles promoteurs sentirent qu’il y avait là une réelle opportunité économique à saisir. En effet, à cette époque, être propriétaire de locaux pour les boutiques était le placement le plus rentable qui soit. Dès lors, rien d’étonnant à ce que de plus en plus de passages furent construits sur des terrains réquisitionnés pendant la Révolution, pour répondre à la demande des parisiens et des parisiennes.

Bourgeois, poètes, employés de maisons… tous fréquentaient ces endroits devenus populaires aimantés par les premiers grands restaurants, cafés et bals de Paris. On y consommait autant que l’on s’y amusait.

Mais à défaut d’évoluer et de pouvoir s’adapter au reste de la ville et de la société, les passages de Paris furent peu à peu délaissés au profit des grands magasins et à l’importance grandissante de la voiture. Les habitants se déplacèrent de moins en moins à pieds et trouvèrent plus d’articles aux Galeries Lafayette ou au Printemps.

Heureusement, les tendances se renouvellent et les passages couverts sont à nouveau plébiscités aujourd’hui. Si les voitures furent à l’origine de la fuite des usagers et habitués, les embouteillages couplés au retour à une circulation piétonnisée, y attirent de nouveaux curieux et passants. Les passages de Paris retrouvent peu à peu leur gloire d’antan. Le tout, teintée de nostalgie bien alimentée par les nombreux antiquaires, galeries d’art ou bistrots qui ont repris les codes de leurs ancêtres pour recréer l’atmosphère qui y régnait.

Les passages de Paris proches du Palais Royal

La Galerie Vivienne et la Galerie Colbert forment un véritable dédale d’allées chics entre la rue Vivienne, la rue des Petits Champs (proche du jardin du Palais Royal) et la rue de la Banque, proche de la Basilique Notre-Dame-Des-Victoires. Dans ces galeries, vous trouverez des boutiques de luxe parfaitement mises en lumières par le décor qui alimente ces passages couverts, avec de splendides mosaïques au sol dont les motifs rappellent la plus belle galerie au monde : la Galleria Vittorio Emanuele II de Milan en Italie.
Pour y parvenir depuis les jardins du Palais Royal, il faut emprunter le plus petit passage de Paris : celui des Deux Pavillons compris entre le 6 rue du Beaujolais, et le 5 rue des Petits Champs.

Plus à l’ouest, les passages Choiseul et Saint-Anne compris entre les rues Saint-Augustin, Saint-Anne et des Petits Champs connurent une forte fréquentation dans les années 1970, lorsque le couturier Kenzo y ouvrit une boutique. Cette dernière a depuis déménagé et la fréquentation a baissée mais le charme de cette galerie plus intime que les précédentes a néanmoins beaucoup d’intérêt depuis sa rénovation, en 2013.
Notons que le premier éditeur des poètes parnassiens y possédait une boutique, et que Louis-Ferdinand Céline y vécut enfant alors que sa mère y travaillait.

Les passages de Paris autour de Grands Boulevards

D’un côté du Boulevard se trouve le Passage Verdeau, qui rejoint le Passage Jouffroy. Le premier est un des plus charmants passages de Paris avec ses antiquaires et ses boutiques insolites alors que le second, également très intéressant, a été le premier à être muni du chauffage au sol ainsi que d’une charpente métallique. Un ensemble architectural révolutionnaire pour l’époque.

De l’autre côté du Boulevard, commence le Passage des Panoramas construits en 1799, ce qui en fait l’un des plus anciens de la ville. Avec ses décorations d’époque du sol au plafond en passant par ses luminaires, il est certainement le plus authentique de tous. Un véritable « must-see » quand on visite les passages de Paris.
De plus, il permet d’accéder directement à la Galerie Saint-Marc, à la Galerie Montmartre, à la Galerie Feydeau et à leurs nombreuses boutiques.

À quelques pas de là, entre la rue de Richelieu et le Boulevard des Italiens se trouve le Passage des Princes inauguré en 1860 et plus orienté jouets et jeux vidéo en ce qui concerne ses magasins.

Les deux passages proches de la Madeleine

Comme tout le quartier, la Galerie de la Madeleine et sa voisine la Cité Berryer accueillent des boutiques de luxe. De là, vous pouvez choisir de rejoindre la Place de la Concorde ou la place Vendôme.

Les passages autour des Halles

Ils sont trois à mériter le détour. De petite longueur, ils n’en présentent pas moins un grand intérêt. Tout d’abord la plus célèbre et la plus fréquentée : la Galerie Véro-Dodat où se précipitait le Tout-Paris entre 1966 et 2004 pour la boutique de Robert Capia. Couplé avec la faible hauteur du plafond orné de peintures de paysages (il est non vitré contrairement aux autres) et par l’alignement des boutiques sur un strict plan horizontal, il est aménagé de façon à donner une illusion de profondeur par la trame diagonale du carrelage noir et blanc au sol. Située entre la Bourse de Paris et le Palais Royal, elle est une excellente transition que vous pouvez retrouvez lors de la visite guidée du Paris du luxe.

Le Passage du Grand-Cerf a quant à lui été couvert en 1835, et abrite aujourd’hui de nombreuses boutiques d’artisans. Il est, à notre avis, l’un des plus beaux de Paris. Nous vous le faisons découvrir avec le Passage Molière, lors de la visite guidée des Halles de Paris, en même temps que l’imposante église Saint-Eustache (la deuxième plus grande de Paris), le Centre Pompidou et l’église Saint-Merry.

Les passages autour de la Porte Saint Martin

La Porte Saint-Martin est une des huit bastilles de Paris qui permettaient de pénétrer dans le Paris d’avant la Révolution. Aujourd’hui elle permet d’accéder au Passage Brady au nord, surnommé Little India pour ses nombreux restaurants indiens où règne une atmosphère chaleureuse et les embruns d’épices.

De l’autre côté de la porte Saint-Martin, au sud, on découvre le Passage du Caire construit en 1799 sur l’emplacement d’un ancien couvent. Mais c’est également là que se tenait la cour des Miracles, surnom donné à la légende selon laquelle au soir venu « les aveugles voyaient clair et les estropiés retrouvaient leurs jambes » en référence aux mendiants qui y séjournaient. De nos jours, ce passage de Paris est le cœur du Sentier, l’antre du commerce de textile en gros.

Le seul passage près de la place de la République

Le Passage Vendôme se trouve bien loin de la place éponyme, épicentre du luxe à Paris. S’il fut très fréquenté du fait de sa position stratégique il y a de nombreuses années, il est aujourd’hui délaissé. Il fait tout de même parti de la liste des passages classés monuments historiques.

Les autres passages de Paris non décrits

Ils font pour la plupart parti de la première catégorie citée dans l’introduction de cet article, à savoir des passages reliant deux rues entres elles.  Les voici :

  • Le Passage du Désir
  • Le Passage du Marché Saint-Martin
  • le Passage de l’Industrie
  • Le Passage du Prado
  • Le Passage Sainte-Foy
  • Le Passage Lemoine
  • Le Passage des Dames-de-Saint-Chamond
  • Le Passage du Ponceau
  • Le Passage Basfour
  • Le Passage de la trinité
  • Le Passage du Bourg-l’Abbé