Histoires des stations du métro de Paris

métro saint andré des arts
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Aussi paradoxale que cela puisse paraître, nous fréquentons le métro autant que nous l’ignorons. Si certaines de ses stations sortent de l’ordinaire par leur architecture et leur design, elles ont toute une histoire. Retrouvez 46 histoires sur les stations de métro de Paris.

Le métro parisien est le moyen de transport le plus utilisé. Quotidiennement, des millions de personnes descendent sous terre ou prennent la ligne aérienne pour se déplacer à Paris. Que ce soit pour aller au travail, chez des amis, au restaurant, pour rejoindre votre guide local pour votre visite de Paris… il est devenu indispensable. Mais aussi paradoxale que cela puisse paraître, nous le fréquentons autant que nous l’ignorons. Si certaines de ses stations sortent de l’ordinaire par leur architecture et leur design, elles ont toute une histoire.

Toutes permettent entre autres de se retrouver dans Paris puisqu’elles portent le nom des quartiers qu’elles desservent et dans bien des cas, cela permet de découvrir leur origine. Ainsi pourquoi Picpus ? Pourquoi Bel-Air ? Pourquoi Cambronne ? Ou encore Javel-André Citroën ? Des questions pour lesquelles voici des réponses. Parce que le métro reste une incroyable invention qui déplace les parisiens depuis son arrivée à Paris en 1900 pour l’exposition universelle et la création de la Ligne 1.

Retrouvez ordonnées par numéros de lignes croissantes, 46 histoires sur les stations de métro de Paris.

Lire aussi : Les plus belles stations de Paris

Ligne 1 du métro de Paris

Bastille

Elle fait partie des 27 stations aériennes du métro parisien. Sur le quai, est visible un fragment du soubassement du mur d’enceinte de la Bastille. Il a été découvert à la construction de la station. Une fresque orne les murs, elle rappelle les grandes étapes de la Révolution Française.

Concorde

Le nom de la place de la Concorde choisi par le Directoire, marque la réconciliation des Français après la Terreur. Les murs et le plafond de la station sont recouverts de céramiques représentant des lettres bleues. Une lecture attentive fait découvrir la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789.

Nation

Au XVIIème siècle, un trône est installé sur la place pour célébrer la royauté. Puis, en 1792, elle sera baptisée place du Trône-Renversé. À cette époque, la guillotine sera dressée sur la place, où plus de 1300 condamnés seront exécutés. C’est en 1880 que la place portera son nom actuel en l’honneur de la Fête nationale.

Louvre Rivoli

En 1968, André Malraux, alors ministre de la Culture, transformera la station en véritable vitrine du musée du Louvre. À cet effet, un placage en pierre de Bourgogne habille les murs, des reproductions d’objets d’art sont disposés dans des niches pour recréer l’atmosphère authentique du musée.

Ligne 2 du métro de Paris

Monceau

Le village de Monceau voit la naissance d’un parc extraordinaire au XVIIème siècle. Conçu autour de plusieurs points de contemplation tels une ferme suisse, un moulin hollandais, des pyramides, des ruines féodales et un temple romain. Le parc sera également agrémenté d’une rivière pour recréer des batailles navales !

Blanche

C’est de la place Blanche, sous laquelle elle se trouve que la station tient son nom. Au XVIIèeme siècle, des charrettes traversaient la place, chargées de plâtre provenant de la plâtrière de Montmartre. Elles laissaient derrière elles des trainées de poudre blanchissant tout le quartier.

Nation

Voir Ligne 1

Ligne 3 du métro de Paris

Arts et Métiers

Introduction au Musée du même nom, la station a été réaménagée en 1994. On y visite l’intérieur d’une grande machine, suggérant l’univers de Jules Verne. Les murs sont recouverts de plaques de cuivre rivées et des hublots évoquant les thématiques du Musée.

Havre Caumartin

La rue du Havre mène à la gare Saint-Lazare, qui dessert cette ville. Le marquis de Caumartin, prévôt des marchands au XVIIIème siècle, est à l’origine du tracé de la rue. Dans le quartier se dresse un hôtel en forme de rotonde dont la toiture terrasse est inspirée des jardins suspendus de Babylone.

Temple

Le quartier du Temple est un des plus anciens de Paris. La maison du Temple qui y fut construite vers 1170, était la plus grande commanderie templière de France. La Tour qui servit de prison à Louis XVI, devint un lieu de pèlerinage royaliste et pour cette raison, elle fut détruite par Napoléon Ier en 1808. La station de Métro Temple est ouverte depuis 1904.

Parmentier

Bien sûr, Monsieur Parmentier (1737 – 1813) est bien connu pour avoir introduit la pomme de terre dans l’assiette des français ! Mais c’était aussi un vrai précurseur de la chimie alimentaire. Il fut notamment récompensé pour ses travaux sur l’alimentation en période de guerre et de famine.

Europe

La station est située dans le quartier de l’Europe, dont la place du même nom se trouve sur un viaduc passant au-dessus de voies ferrées de la gare Saint-Lazare. Elle fut construite en 1826, sa forme octogonale dessert un réseau de vingt-quatre rues portant les noms de grandes villes européennes.

Sentier

Le quartier du Sentier est investi dès le Moyen-Âge par les marchands de draps où aujourd’hui encore, on livre, décharge, recharge toutes les sortes de textiles. Mais c’est aussi le royaume de la cour des Miracles, où les infirmités des mendiants disparaissaient comme par miracle à la nuit tombée.

Ligne 4 du métro de Paris

Montparnasse Bienvenüe

Fulgence Bienvenüe (1852 – 1936) était ingénieur en chef des Ponts et Chaussées. C’est grâce à lui que les Parisiens boivent de l’eau potable ! Mais on se souviendra aussi qu’il est le « père » du métro ! C’est à l’approche de l’exposition universelle de 1900 que accélérera la construction des stations.

Marcadet Poissonniers

Dès le début du XIXème siècle, la rue des Poissonniers est un chemin emprunté par les mareyeurs, pour livrer aux halles de Paris, les poissons pêchés dans la mer du Nord. La rue Marcadet sera bien connue de Gervaise, la blanchisseuse, dont Émile Zola raconte l’histoire dans l’Assomoir.

Cité

C’est la seule station qui dessert l’île de la Cité. Sa construction fut une véritable prouesse technique pour l’époque. La traversée sous fluviale du tunnel a été réalisée en plaçant cinq caissons préfabriqués dans une tranchée qui devait être étanche. Elle fut creusée sous la Seine à une profondeur de 20 mètres.

Château d’Eau

La station porte ce nom en raison de la fontaine de Girard. Installée place de la République, elle servait de château d’eau et alimentait en eau les quartiers du Temple et du Marais dès 1811. En 1867, elle fut déplacée dans la cour d’entrée des abattoirs de la Villette où elle servit d’abreuvoir pour le bétail.

Ligne 5 du métro de Paris

Oberkampf

Située au cœur des anciens quartiers industriels de Paris, la rue Oberkampf fut baptisée ainsi, en mémoire de Monsieur Oberkampf (1738 – 1815). Né en Allemagne, il est issu d’une famille de teinturiers. En 1759, il fonde la première et très célèbre manufacture royale de toiles imprimées, la toile de Jouy.

Bastille

Voir Ligne 1

Ligne 6 du métro de Paris

Bercy

Le quartier de Bercy est un des plus anciens de Paris. Il fut peuplé vers 4000 avant J-C. Des fouilles archéologiques ont confirmé la présence d’un village et révélé l’existence d’un matériel exceptionnel, comme des pirogues, des poteries, des arcs, des outils en os et en pierre.

Glacière

Autrefois, le quartier de la Glacière était un marécage, dont les étangs étaient alimentés par la Bièvre. Avec le gel hivernal, des blocs de glace étaient taillés et transportés dans des puits profonds. Recouverte de terre, la glace était ainsi parfaitement conservée jusqu’à l’été.

Daumesnil

La station rend hommage à Pierre Yrieix Daumesnil, général du Premier Empire. À la bataille de Wagram, il perd une jambe. En 1814, il refuse de livrer aux russes, le château de Vincennes, dont il est le gouverneur en disant : « Quand vous me rendrez ma jambe, je vous rendrai ma place ! ».

Bel-Air

C’est une station aérienne de Paris, unique en son genre, qui enjambe les nombreuses voies de chemin de fer reliant Paris à la vallée de la Marne. Les rames de métro montent pour rejoindre en surface la station, prennent « l’air » et redescendent aussitôt pour regagner les sous-sols parisiens.

Chevaleret

Le nom désignerait la nature d’un petit chemin ne permettant que le passage d’un cheval. Ce quartier était réputé pour sa culture maraîchère et ses vignes. Située au même niveau que les berges de la Seine, la terre était fertilisée par les crues. Au XVIIème siècle, des carrières y sont exploitées.

Cambronne

Le général Cambronne (1770 – 1842) participe à la bataille de Waterloo. Sommé de se rendre au général britannique, une légende populaire lui attribue cette tirade : « La garde meurt mais ne se rend pas ! ». Puis, devant l’insistance de son ennemi, il aurait répondu le fameux « mot de Cambronne » : « M**** ».

Picpus

L’origine du quartier remonte au village de « Pique-Puce ». Il pourrait tirer son nom d’une épidémie, qui vers le milieu du XVIème siècle aurait provoqué des éruptions cutanées. Cette maladie aurait pu être soignée grâce à un moine qui appliqua une liqueur miraculeuse sur les zones infectées.

Quai de la Gare

Sous Louis XV, une gare d’eau était prévue pour accueillir plus de 650 grosses barges. Deux mille ouvriers œuvrèrent mais le projet étant un gouffre financier, il fut annulé peu avant la Révolution Française. Le chantier demeura visible jusqu’au XIXème siècle et donna son nom à l’actuel quartier.

Nation

Voir Ligne 1

Montparnasse Bienvenüe

Voir Ligne 4

Ligne 7 du métro de Paris

Chaussée d’Antin Lafayette

Au XVIIIème siècle, le quartier de la chaussée d’Antin était occupé par les fermes de l’Hôtel Dieu et du couvent des Mathurins. Des spéculateurs les divisèrent en lots, ouvrant la voie à la construction de splendides demeures, transformées à la fin du XIXème siècle, en grands magasins !

Jussieu

À l’origine, la station s’appelle Jussieu – Halle aux vins, car au XVIIème siècle, une halle existait dans le quartier. Elle était destinée aux marchands de vin amarrés quai Saint-Bernard. À son emplacement se trouve à présent le campus. Jussieu est le nom d’une famille française de botanistes.

Cadet

Le quartier Cadet existerait depuis le XVIIème siècle et osn nom proviendrait de Monsieur Cadet de Chambine, propriétaire de ces terrains. Cet endroit est à l’origine un dépôt d’ordures qui fertilisa le sol. Grâce à cela, les cultures maraîchères s’y développèrent. On y installa même le jardinier du roi Louis XV !

Les Gobelins

Cette station porte le nom de la Manufacture des Gobelins fondée par Jehan Gobelin. C’est à l’origine une teinturerie de laine réputée pour ses rouges à l’écarlate, qui devint la manufacture royale de tapisserie. Sa notoriété fut telle, que le quartier entier prit ce nom dès le XVIème siècle.

Censier Daubenton

Jusqu’en 1965, le nom de « Halle aux cuirs » fut associé à cette station car autrefois, c’était un quartier de tanneurs travaillant aux abords de la Bièvre. Ils tannaient la peau de Moufette, petit animal à fourrure, réputé pour son odeur ! La rue Mouffetard, toute proche, trouvera ainsi son nom !

Ligne 8 du métro de Paris

Filles du Calvaire

La station est ainsi nommée, en raison du couvent des Calvairiennes qui se trouve dans le quartier. Fondé en 1617, seul le cloître existe encore aujourd’hui. Lors de sa restauration, il a été coiffé d’une toiture de verre. Il abrite maintenant le jardin d’hiver de la présidence du Sénat.

Madeleine

Son nom provient de la chapelle construite au XIIIème siècle dédiée à Sainte-Madeleine. Mais cette station est réputée pour son odeur nauséabonde. Enfouie à près de 30 mètres de profondeur, elle se situe sous une nappe phréatique qui traverse un terrain riche en soufre. Il en résulte cette odeur très tenace.

Boucicaut

Le nom de la station rend hommage à Aristide Boucicaut (1810 – 1877), pionnier du commerce moderne Quand il débute, il tient une petite échoppe. Son affaire est prospère, et en 1869, il ouvrira le premier grand magasin parisien, bien connu de tous. « Le Bon Marché » sera un modèle du genre !

Daumesnil

Voir Ligne 6

Concorde

Voir Ligne 1

Ligne 9 du métro de Paris

Rue de la Pompe

À la fin du XVIIIème siècle, les frères Périer fondèrent la Compagnie des eaux de Paris. Ils vont créer un réseau de pompes, dont la pompe à feu du Gros-Caillou, située au bout de la rue de la Pompe. Elle sera actionnée par la vapeur et alimentera en eau treize fontaines de la rive gauche.

Maraîchers

Dès le XVIIème siècle, des maraîchers s’installent aux portes de Montreuil et se spécialisent dans la culture de la pêche. Elle sera dégustée à la cour des rois d’Europe. Les arbres étaient palissés sur des murs recouverts de plâtre qui emmagasinaient la chaleur du soleil. Chaque fruit pesait près de 500g.

La Muette

Au XVIème siècle, les rois de France possédaient, dans le bois de Boulogne, un rendez-vous de chasse nommé la Muette. Dans ce lieu, étaient gardés les chiens servant à la chasse à cour. Le nom de la muette désignait ces meutes de chiens dans une orthographe ancienne.

Chaussée d’Antin Lafayette

Voir Ligne 7

Oberkampf

Voir Ligne 5

Nation

Voir Ligne 1

Havre Caumartin

Voir Ligne 3

Ligne 10 du métro de Paris

Javel-André Citroën

Le quartier de Javel existe déjà au XVème siècle, où il borde la Seine avec un port et un garage à bateaux. Puis l’endroit se développe avec son moulin à vent, sa guinguette, ses baigneurs et ses canotiers. Dès 1777, une usine de produits chimiques s’y installe qui produira la fameuse eau de Javel !

Ségur

La notoriété de la famille Ségur est davantage liée à la comtesse Sophie Rostopchine de Ségur (1799 – 1874), d’origine russe, qui a écrit de nombreux livres, dont Les Malheurs de Sophie. Mais le nom de la station rend hommage à son grand-père, secrétaire d’État à la Guerre de Louis XVI.

Jussieu

Voir Ligne 7

Ligne 11 du métro de Paris

Place des Fêtes

Au début du XIXème siècle, l’essor économique incite l’arrivée, notamment à Belleville, d’artisans et d’ouvriers venus de la campagne. La ville s’équipera d’un théâtre, d’une église et en 1836, de la place dite « de la fête ». Ce sera un lieu de détente où les bals et les guinguettes verront le jour.

Télégraphe

Le nom de la station rend hommage à l’ingénieur Claude Chappe (1763- 1805). Il est l’inventeur du premier télégraphe qui fut installé dans l’actuelle rue Télégraphe. Point culminant de Paris, situé à 128m d’altitude, il permettra de communiquer sur des distances de plusieurs centaines de kilomètres.

Arts et Métiers

Voir Ligne 3

Ligne 12 du métro de Paris

Rue du Bac

Au XVIème siècle, des convois de blocs de pierres, provenant des carrières de Vaugirard, transitaient par la rue du Bac. Ils devaient se rendre sur le chantier du Palais des Tuileries, en pleine construction. Pour traverser la Seine, ils empruntaient un bac installé au bout de cette rue.

Abbesses

C’est la station de métro la plus profonde de Paris : 36m sous le niveau du sol. Deux escaliers en colimaçon et deux ascenseurs relient la salle des billets aux quais. La décoration est typique du métro parisien de la compagnie Nord-Sud : sièges jaunes, carreaux rectangulaires verts et marron.

Marcadet Poissonniers

Voir Ligne 4

Concorde

Voir Ligne 1

Madeleine

Voir Ligne 8

Montparnasse Bienvenüe

Voir Ligne 4

Ligne 13 du métro de Paris

Gaité

Au début du XIXème siècle, le futur quartier de la Gaité n’est qu’un simple chemin situé à l’extérieur du mur d’enceinte de Paris. Des débits de boissons vont s’y établir pour éviter la barrière fiscale du Montparnasse et échapper aux taxes sur le vin. Des guinguettes, des restaurants s’y installeront aussi.

Plaisance

Dans le quartier de Plaisance existe la légende d’un mystérieux domaine d’agrément, appelé « Fantaisie ». Après le siège prussien et la Commune, il n’en restera plus que quelques murs. C’est la Compagnie Générale des Omnibus, lointain ancêtre de la RATP, qui y installera ses garages en 1898 !

Carrefour Pleyel

Le facteur de pianos et compositeur autrichien Ignace Joseph Pleyel (1757 – 1831) fonde à Paris une maison d’édition musicale. En 1807, sa célèbre fabrique de pianos sera installée à l’emplacement de ce carrefour. En 2013, la manufacture s’établit à Paris au Viaduc des Arts.

Montparnasse Bienvenüe

Voir Ligne 4

Ligne 14 du métro de Paris

Cour Saint-Emilion

Le nom vient de l’ancienne seigneurie de Bercy. La station est implantée dans la gare de marchandises, qui accueillait les trains amenant les vins du sud de la France. Ils étaient stockés dans les entrepôts vinicoles de Bercy appelés « halles au vin ». C’est une des stations de la ligne 14 complètement automatisée.

Bercy

Voir Ligne 6

Madeleine

Voir Ligne 8

Newsletter

Ne ratez plus les sorties des derniers articles

L'auteur : François-Baptiste

Guide et rédacteur d’articles pour Keewego depuis 2018, j’ai eu le plaisir de rencontrer des visiteurs venus du monde entier avec qui le contact est toujours très bien passé.

Articles les plus lus

Jardin du Port de l'Arsenal bateaux soleil printemps

Visiter Paris l’été

Pendant la période estivale, visiter Paris présente de nombreux avantages que je vous présente dans cet article.

Nous écrire

À partager sans modération

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email

Articles récents

Oeuvre reprenant les robes icones de YSL au Musée Yves Saint-Laurent pour visiter le Paris de la Mode

Paris chic et mode – Interview et infos sur les lieux cultes de la capitale de la mode

Pour parcourir le Paris de la mode, nous vous présentons dans un premier temps les différents musées qui lui sont consacrés. Ensuite, pour vous guider et vous inspirer, deux serials shoppeuses vous présenteront leurs coups de cœur et leurs adresses pour faire les boutiques à Paris. Enfin, retrouvez le parcours de notre visite guidée de Paris qui passe par ces lieux emblématiques, pour une immersion totale dans le Paris de la mode.

Keewego est la plateforme de réservations de visites guidées et d’expériences privées

Réservations immédiates.
Paiements en ligne sécurisés.

Abonnez-vous à la newsletter et retrouvez cette page dans votre boite mail