Asie c'est Paris

Les musées d’arts asiatiques à Paris

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
musée guimet

Paris abrite de nombreux musées qui permettent de découvrir les arts du monde entier. Dans cet article, on s’intéresse sur les musées des arts asiatiques présents à Paris. Ceux auxquels on ne pense pas forcément. Ceux que l’on s’empresserait de visiter s’ils étaient en Asie.

Ils sont trois musées d’arts asiatiques majeurs à Paris à présenter les différents courants artistiques venus d’Asie. Le plus important d’entre eux est sans conteste le musée national des arts asiatiques Guimet, dit musée Guimet. Sorte de musée du Louvre sur les collections asiatiques. Ensuite le musée Cernuschi (entrée gratuite) possède une collection plus modeste mais d’un grand intérêt culturel. Enfin une partie du musée du Quai Branly met en lumière des œuvres venues de l’extrême Orient.

Ainsi, le Vietnam, la Chine, le Japon, la Corée, la Thaïlande, la Birmanie, le Cambodge, le Laos, l’Inde, le Pakistan ou encore l’Afghanistan sont mis en lumière dans des musées aussi somptueux que la qualité des œuvres présentées. Dans un premier temps, je vous décris les différentes collections et les musées, puis les visites guidées proposées par keewego.com pour incorporer ces trésors à votre prochaine visite de Paris.

Un gigantesque musée dédié aux arts asiatiques dont la collection est l’une des plus complètes au monde. Un musée si riche, que le billet acheté lors de votre venue est utilisable également pour le lendemain de votre visite. Cela vous permet d’admirer ses quatre étages de trésors très bien documentés, sans se presser.

La collection d’Asie du Sud-Est

Dès le début de la visite, le rez-de-chaussée impressionne. Axé sur l’Asie du Sud-Est, vous plongez directement au cœur de la culture et l’architecture de l’Empire Khmer. D’imposantes sculptures et statues de Buddha et Shiva jalonneront votre découverte de l’art asiatique. On apprend également quels sont les moyens de reconnaître les différentes divinités mais aussi le sens de leur posture ainsi que celui à donner au nombre de bras qu’ils peuvent avoir.

Si le Vietnam et le Cambodge sont majoritairement représentés, des salles annexes au rez-de-chaussée font la part belle aux arts de la Thaïlande, de l’Indonésie, du Laos et de la Birmanie. On passe d’une culture à l’autre avec un fil conducteur et des explications simples, claires et très enrichissantes. Cet établissement fait véritablement honneur à son statut de plus grand musée d’art asiatique en dehors d’Asie.

L’art Chinois depuis ses origines jusqu’au XVIIIème siècle

Les collections chinoises occupent les trois étages supérieurs et couvrent près de sept millénaires. Des sculptures, des bronzes, de la céramique ainsi que des objets en jade sont présentés dans un état remarquable. Des pièces de mobiliers traditionnels associés à des peintures sur rouleaux permettent de se pencher sur l’art décoratif chinois.

Complète, cette collection montre différents aspects de la culture chinoise. De plus, elle met en lumière l’influence de l’art chinois sur celui des régions voisines.

La collection indienne

L’autre grande collection du musée Guimet est constituée de sculptures en bois, bronze, pierre et terre cuite et comporte également de nombreuses peintures. Un ensemble somptueux et rare qui met en avant toute la légende bouddhique ainsi que l’influence de l’Inde sur la culture orientale.

L’autre grande richesse de cette collection se trouve dans la galerie Jean et Krishnâ Riboud, du nom du couple de donateurs d’un des plus beaux ensembles d’objets textiles et de bijoux datés entre le XVIIe et le XIXe siècle.

Les arts de Corée

L’art de Corée s’étend sur près de 360m² avec environ milles œuvres représentées. L’ensemble comporte des jarres, des paravents, des statues de Buddha mais aussi des masques. Un tout qui offre un panorama de l’art coréen.

L’art du Japon

Encore plus riche que la partie dédiée à la Corée, l’art japonais est illustré par près de 11 000 œuvres historiques, retraçant l’évolution artistique du pays du Soleil levant depuis sa création (IIIème millénaire avant notre ère) jusqu’au milieu du XIXème siècle. À nouveau, des boîtes en laques, des vases, de la porcelaine, des paravents, des masques, des statues… sont présentés dans des galeries aérées où les œuvres sont très bien exposées et documentées.

Site du muséehttps://www.guimet.fr/
Adresse6, place d’Iéna, 75116 Paris
AccésMétro 9 Iéna
Métro 6 Boissière
Horaires d'ouverturesOuvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h.
Tarifs d'entréeBillet combiné (Collection permanentes et exposition temporaires)
Plein tarif : 11,50 €
Tarif réduit : 8.5 €
Tout achat de billet inclut une seconde visite gratuite dans les 14 jours qui suivent l’acquisition du billet.
Billet hors période d’exposition
Plein tarif : 8,5 €
Tarif réduit : 6.5 €

Situé à quelques mètres du Parc Monceau, le musée Cernuschi est le deuxième musée dédié aux arts asiatiques à Paris. C’est principalement la Chine qui y est mise à l’honneur mais le Japon, la Corée et le Vietnam y occupent aussi une place importante. Ces collections sont issues des dons d’Henri Cernuschi à la ville de Paris en 1896 qui gère le musée. Cela permet d’avoir un l’accès aux collections permanentes gratuit pour toutes et tous.

Musée cernuschi façade, musée des arts asiatiques, japonais, parc monceau

Les collections chinoises s’articulent autour de quatre grands axes historiques : la Chine préhistorique (depuis environ -8000 à -1700), la Chine antique marquée par les dynasties Shang et Zhou (-1550 à 256), la Chine impériale (de 256 à la révolution de 1911) et enfin la Chine moderne et contemporaine. Cette dernière a notamment été marquée par l’avènement du parti communiste chinois. Elle apporte un témoignage sur la révolution culturelle lancée par le gouvernement de Mao à travers le regard d’artistes chinois.

La collection japonaise, qui fut acquise durant un voyage au pays du soleil levant d’un peu plus d’un an par le donateur, occupe près du tiers des collections du musée Cernuschi. Cela correspond à environ 2 000 bronzes et 1 600 céramiques dont le Buddha de Meguro, datant du XVIIIème siècle. Cette statue est d’ailleurs la pièce la plus monumentale de votre parcours mais également l’emblème de ce musée dédié aux arts asiatiques à Paris. Votre visite de cette section se divise en deux parties distinctes : les arts graphiques et les arts décoratifs du Japon.

Dans ce splendide musée dédié aux arts asiatiques à Paris, 1 800 œuvres et objets couvrent 2 500 ans d’art vietnamien. La provenance archéologique précise enrichie grandement la découverte de cette collection organisée en cinq parties. La première met en lumière l’art du Vietnam préhistorique. La seconde, dite de Giao Chi, connue exclusivement pour le riche mobilier funéraire déposé dans les tombes des personnages de haut rang, montre l’influence de la culture chinoise sur le nord du pays. La troisième partie de la collection vietnamienne présente les différents paradoxes des courants artistiques du pays, qui cherchait à s’émanciper de la culture chinoise dont l’influence était toujours plus grandissante. S’en suit la section du Đại Việt, marquée par la souveraineté du pays, vis-à-vis de son puissant voisin chinois. C’est également à cette époque que le pays absorba le royaume voisin du Champa. Enfin la période moderne et contemporaine montre l’influence artistique occidentale et les différents mélanges qui en résultent.

La collection coréenne a quant à elle été longtemps restreinte à un chef d’œuvre ramené par Cernuschi en personne : une cloche d’époque Koryŏ. Ce n’est que depuis 2010 que progressivement, la collection s’est enrichie d’objets et d’œuvres aussi bien anciennes que contemporaine. Comme pour la collection japonaise, cette partie du musée est organisée autour des arts décoratifs et des arts graphiques.

Site du muséehttp://www.cernuschi.paris.fr/
Adresse7 avenue Vélasquez 75008 Paris
AccésMétro 2, 3 Villiers
Tarifs d'entréeExposition permanente gratuite

Le musée du Quai Branly

Bien que non exclusivement dédié aux arts asiatiques, nous avons ajouté à notre sélection le musée du Quai Branly, car il propose d’explorer les cultures de tous les continents, hors Europe. Une section consacrée à l’Asie y est donc présente. Des armures samouraï, des robes, des masques, des parures et de nombreux bijoux sont magnifiquement exposés dans une atmosphère sombre, où la lumière est principalement dirigée sur les œuvres, comme pour mieux les mettre à l’honneur. Elles paraissent d’ailleurs flotter dans les airs pour la plupart.  

Site du muséehttp://www.quaibranly.fr/fr/
Adresse37 Quai Branly, 75007 Paris
AccésMétro :
Ligne 9 Alma-Marceau ou Iéna
Ligne 8 Ecole Militaire
Ligne 6 Bir Hakeim
Horaires d'ouverturesMardi, mercredi, vendredi, samedi, dimanche de 10h30 à 19h
Jeudi de 10h30 à 22h00
Fermeture hebdomadaire le lundi

Les visites guidées de Paris pour découvrir ces musées dédiés à l’art asiatique

François-Baptiste

François-Baptiste

Voyager est une passion. Déambuler et découvrir les lieux au gré des envies mais aussi rencontrer de nouvelles personnes sont les principales raisons de la création de keewego.com.

Retrouvez-nous dans votre boite mail

Retrouvez cette page dans votre boîte mail

Parce que même une bonne idée peut être oubliée.

En renseignant votre mail, vous vous abonnez à la newsletter bi-mensuelle de keewego